Radio spirituelle sénégalaise, Radio Talibé

Switch to desktop

Actualité

Serigne babacar sy l'imam Mahdi: Un nouveau regard sur ce vénère


« Je ne vous envoie pas à un gamou, mais à une mission » avait précisé Serigne Babacar SY à Son Eminence Serigne El Hadj Madior CISSE, en 1955, et avait exhorté tous ses disciples à s’y rendre. Pendant deux ans, ce fut la très grande ruée vers Saint-Louis ; puis Serigne Babacar SY fut rappelé à Dieu (1957).

Ce n’est qu’à partir de ce moment que ses illustres fils, dont l’éminent Cheikh Ahmad Tidjane SY, commencèrent à s’y rendre, sur la demande de Serigne Madior CISSE, et à rehausser de leur présence le niveau de la manifestation. Ils étaient les bienvenus et étaient hissés au dessus de tout le monde. Quoi de plus normal !

Tout se passa très bien, mais malheureusement, après près de cinq années de présence, ils décidèrent, pour des raisons non avoués, de rompre cette collaboration. Ainsi, ils transférèrent le gamou à l’autre extrémité de la ville, emportant avec eux la presque totalité des fidèles. Ce fut alors un coup très dur pour Serigne Madior CISSE ; il continua, avec une poignée de fidèles, à remettre la mission sur les rails. C’est ce gamou qu’il a continué à présider, et sans interruption, jusqu’à son rappel à Dieu. Il l’a hissé à un niveau jamais égalé, tant au plan de l’organisation que de la qualité des messages délivrés – les sénégalais sont tous témoins et les documents audiovisuels sont là ; un patrimoine d’une richesse inestimable malheureusement insuffisamment exploité. Cette réussite ne tenait qu’à l’autorisation spéciale (idznou’l khass) qu’il avait reçue de son maître, le Vénéré Khalifa Ababacar SY.



Par contre, l’autre gamou, celui des ‘’dissidents’’, ne cessait de décliner. Et jusqu’à ce jour, personne n’est arrivé à le relever. A l’évidence, l’absence de « ndigal » (idznou’l khass) est à l’origine de cet échec miraculeux. Encore une preuve décisive !!!

De quelle mission s’agissait-il ? Quels sont ses fondements tirés du Coran et de la tradition du Prophète (PSL) qui sont les seules références valables pour les musulmans?

Avant son rappel à Dieu, le Prophète (PSL) nous a tout dit sur tout ce qui arrivera, jusqu’à la fin du monde ; tout cela a été consigné dans le Hadith. Oui, rien n’a été éludé ; c’est ainsi qu’il a été largement question de la situation de crise généralisée que nous vivons et qui entre globalement dans le cadre des signes de la fin des temps (akhirou zamân) ; et bien entendu, il a été aussi largement question des solutions, qui passent forcément par une ré vivification de la religion – mission que Dieu confie à un homme à la fin de chaque siècle (Sakhâwî, al-Maqâsid al-Hasana).

Ces restaurateurs de la religion, sont les pôles de leurs temps (khutb). Parmi eux, seul Jésus (à son retour) et le Mahdi son disciple et preuve décisive ont une mission clairement explicitée dans le Hadith. Serigne Babacar SY était sans conteste un vivificateur de la religion et la mission qu’il avait confiée à Serigne Madior CISSE ne pouvait pas sortir de ce cadre. C’est impossible !!!

En réalité, il s’agit de la mission du Mahdi, Khalife de Cheikh Ahmad TIDJANI Chérif le Sceau des Saints (Jésus fils de Marie réincarné). En effet, le titre de Sceau des Saints n’est rien d’autre que le titre porté par Jésus lors de son retour à la fin des temps [Voir khatam ou khatim dans le glossaire de « La Sagesse des Prophètes » de Muhyi Din Ibn Arabi. Voir aussi : Note (*)]. Et ceci a un fondement coranique indiscutable (Une exégèse inédite !!!) :

(253) Parmi ces messagers, nous avons favorisé certains par rapport à d’autres. Il en est à qui Dieu a parlé ; Il en a élevé d’autres en grade.

A Jésus fils de Marie, Nous avons apporté les preuves décisives, et l’avons fortifié par le Saint – Esprit [ (ou Esprit de Sainteté) ; c’est ce qui fait de Jésus le « Sceau des Saints » – titre qu’il porte lors de son retour à la fin des temps.] … .

(2. La Vache : 253 – Al-Baqarah).

Le Coran a annoncé de façon explicite le retour de Jésus (43. L’Ornement : 57-62); le Hadith confirme et étaye sa mission :

- Anas b. Mâlik rapporte ces propos de l’Envoyé de Dieu - sur lui la grâce et la paix - : « Les choses deviendront de plus en plus difficiles, [les biens de ce) monde seront de plus en plus durs à acquérir, et les hommes deviendront de plus en plus ladres. L’Heure (fin du monde) se lèvera sur les pires des hommes, et il n’est d’autre Mahdi que Jésus fils de Marie ». (Il ne s’agit là que d’un raccourci !!!)

(Al - Hâkim)

- Abû  Hurayra rapporte ces propos de l'Envoyé de Dieu  - sur lui la grâce et la paix – « Les prophètes sont d'un père unique, mais de mères différentes  et leur religion est unique. Nul n'est plus en droit de se réclamer de Jésus, fils de Marie que  moi-même, car entre lui et moi il n'y a aucun prophète. Si vous le voyez sachez le reconnaître : il est trapu, le teint rose clair, vêtu de deux pagnes teints en jaune [Allusion au Mahdi et à son confirmateur], la tête ruisselante sans qu'elle soit mouillée
Radio talibe RADIO talibe RADIO talibe RADIO
Le Mahdi est le rassembleur attitré de la fin des temps, et par conséquent, celui qui ne l’aide pas à rassembler disperse - qui qu’il soit ! Oui, n’est pas ré vivificateur de la religion qui veut !

Nous réitérons ici l’appel solennel de Son Eminence Serigne El Hadj Madior CISSE et invitons donc sa propre famille et celle de Cheikh Seydi El Hadj Malick SY à nous rejoindre, pour témoigner et parachever,  avec nous, la noble et exaltante mission que le vénéré Khalifa Ababacar SY lui a confiée - Une grâce immense et une faveur imméritée ! (36. Yâ-Sîn : 13-27).

Au-delà, c’est toute la ‘Oumma qui est interpellée !!!

Copyright ® Radiotalibe.com

Top Desktop version